Le recrutement : une affaire complexe

Que votre entreprise compte 2 ou 200 employés, le recrutement est une étape cruciale, qui permet d’assurer le bon fonctionnement de la société et d’atteindre de nouveaux objectifs. Ce processus demande de la préparation, pour le candidat comme pour le recruteur. La Sofidep vous explique les 3 étapes majeures de cette opération complexe !

Préparation du recrutement : savoir anticiper ses besoins

La première étape d’un bon recrutement consiste à bien cerner les besoins de l’entreprise et à établir un profil de poste détaillé. Quelles seront les fonctions et les responsabilités de la future recrue ? Quels résultats devra-t-elle fournir ? Dans quel type d’environnement sera-t-elle amenée à travailler (en extérieur ou en intérieur, en solitaire ou en équipe, souvent sous pression ou non, en 3x8, etc.) ? Veillez donc au préalable à définir les éléments suivants :

Le type de contrat (CDI, CDD, intérim, alternance) et le régime de travail (temps plein ou temps partiel)
Les conditions de travail
Une fourchette de salaire acceptable pour l’entreprise
Le positionnement selon l’organigramme de l’entreprise
Les compétences et connaissances nécessaires (langues, maîtrise informatique, maîtrise technique, compétences managériales, etc.) et l’importance accordée à chacune d’elles (indispensable, importante, optionnelle)
Le savoir-être, c’est-à-dire les qualités personnelles attendues
Le niveau d’expérience et la formation exigés
La méthode de recrutement (quels canaux de recrutement, quelles personnes impliquées dans le choix du candidat, combien d’entretiens, etc.)

Dans la fiche de poste transmise aux candidats, veillez à vous montrer transparent sur les éventuelles conditions de travail particulières (en extérieur, travail de nuit, etc.).
Ainsi, seuls les candidats prévenus postuleront, ce qui évite des incompréhensions et une perte de temps aux deux parties.
Dans certaines entreprises, le processus de recrutement est long et coûteux. Attention donc à bien définir vos méthodes et à limiter le nombre d’entretiens ou d’intervenants, au risque de procéder à un recrutement onéreux.

Conduite du recrutement : trouver la bonne personne

- Chercher en interne
Le candidat parfait se trouve peut-être déjà dans votre entreprise ! Passez en revue le profil de vos employés, certains pourraient s’avérer tout à fait adaptés au poste et prêts à évoluer.

- Bien sélectionner ses candidats
Avant de proposer un entretien d’embauche aux candidats, il est important d’effectuer une présélection selon le CV, la lettre de motivation, le portfolio, ou tout autre élément que le postulant aurait joint à sa candidature. Cette sélection s’effectue sur la base de la fiche de poste déjà établie. Le candidat a-t-il toutes les compétences et expériences indispensables au poste ? Semble-t-il, au premier abord, motivé et en adéquation avec les valeurs de l’entreprise ?
Un premier tri dans la liste des candidats permettra d’affiner votre sélection avant de passer aux entretiens d’embauche.

- Les entretiens d’embauche
Définissez vos objectifs et préparez vos questions à l’avance. Privilégiez des questions ouvertes, intéressez-vous à l’expérience du candidat, ses valeurs, ses motivations, ses attentes pour cette nouvelle fonction. Durant l’entretien, il est important d’établir dès le début une relation saine et respectueuse : un entretien désagréable pourrait faire fuir le candidat idéal. Prêtez également attention aux petits détails de savoir-être : assurance, tenue, agressivité, etc. Il ne faut cependant pas oublier que les entretiens sont des évènements particulièrement stressants pour les candidats et que ceci peut impacter leur élocution, leur posture et leur comportement. Cette entrevue est donc un bon moyen d’évaluer la gestion du stress dont fait preuve le postulant.
Même si vous avez un coup de cœur et que vous pensez avoir trouvé la personne parfaite pour votre entreprise, veillez à rencontrer tous les candidats que vous avez sélectionnés. Une perle rare peut en cacher une autre !

Fin du recrutement : l’intégration du nouvel employé

Ça y est, vous avez trouvé votre futur employé. Le contrat est signé et la date d’arrivée est fixée. Mais le processus de recrutement n’est pas encore terminé ! L’intégration est une étape particulièrement importante, qui permet de poser des bases saines et solides dans la relation entre l’entreprise et le nouvel employé. Une bonne intégration commence en amont de l’arrivée de votre recrue. Il faut veiller à :
Déterminer son lieu de travail
Prévoir le matériel nécessaire (poste informatique, poste téléphonique, vêtements de travail, équipements de protection individuelle, etc.)
Régler toutes les formalités administratives
Préparer les accès (informatique, badge de sécurité, etc.)
Prévenir tous vos collègues qu’un nouvel employé a été embauché

Enfin, l’intégration de votre recrue peut s’étaler sur plusieurs mois, avec des entretiens réguliers avec son supérieur hiérarchique ou encore des formations à des outils ou logiciels spécifiques. N’oubliez pas qu’une bonne intégration impacte positivement le bien-être de votre employé et entretient sa motivation  !

Le recrutement est une affaire complexe mais primordiale. Bien effectué, il vous permet de vous entourer des bonnes personnes et d’élargir les perspectives de votre entreprise, aussi faut-il se montrer patient et méthodique afin de mener efficacement ce processus.

Sources : https://www.roberthalf.fr
https://www.manager-go.com

Newsletter

Pour recevoir notre actualité par email...

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre actualité par email, vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Politique de confidentialité