Nouvelles mesures pour le secteur de la perliculture

La refonte du cadre règlementaire en 2017 de la perliculture a pour objectifs :

  • Gérer la ressource d’huitre perlière
  • Organiser de façon optimale la filière
  • Valoriser les personnes impliquées dans la filière
  • Préserver l’environnement

QUELLES SONT LES ACTIONS ET LES OBJECTIFS DE LA RÉFORME DE LA PERLICULTURE ?

  • Restructuration de la filière pour une production mieux organisée et une offre maîtrisée.
  • Mise en place d’outils de suivi et de régulation de la production pour une bonne gestion des lagons dans une démarche de développement durable.
  • Diversification des produits perliers de Polynésie française et une certification de la perle de culture de Tahiti pour une stratégie de commercialisation plus adaptée aux marchés.
  • Nouveau mode de gouvernance pour placer les professionnels au cœur du pilotage de la filière.
  • Partenariat affirmé entre les pouvoirs publics et les opérateurs privés pour une plus grande transparence et une gestion plus efficace de la filière.

QUELLES SONT LES DIFFÉRENTES APPLICATIONS DE LA RÉFORME ?

1. Mise en place d’une carte professionnelle par métier
Producteurs de produits perliers, producteurs d’huitres perlières, producteurs d’huitres perlières en écloserie, commerçants de nucléus, négociants de produits perliers, artisans et entreprises franches doivent désormais être titulaires d’une carte professionnelle délivrée par le pays.

2. Les déclarations concernant l’activité perlicole deviennent obligatoires
Tous les professionnels du secteur doivent déclarer leurs stocks, leurs achats et leurs ventes de perles et de nucléus.

3. L’importation de nucléus est encadrée
Un avis technique du service en charge de la perliculture doit être demandé avant chaque importation (licence d’importation).

4. Le détroquage des huîtres perlières est obligatoire avant chaque transfert
Les huîtres perlières doivent être détroquées avant transfert des huitres perlières d’un lagon à un autre.

5. Mise en place de quotas de production
Un quota global de production est défini ainsi que des quotas individuels par producteur

6. Création d’une évaluation de la couche nacrière de la perle de culture de Tahiti. Gratuite à l’enregistrement pour les producteurs. Accessible pour tous et payante, à la demande et sous certaines conditions.

7. Mise en place de plafonds de gestion écologique
Ces plafonds définissent les surfaces autorisées d’exploitation pour la production de produits perliers et le nombre de stations de collectage pour les îles perlicoles.

8. Création d’une une nouvelle gouvernance
Le conseil de la perliculture, composé en partie par des professionnels, propose le quota global de production et des comités de gestion sont créés dans chaque lagon perlicole.

Découvrez la plaquette explicative ici :

COMMENT FINANCER MON ACTIVITÉ PERLICOLE ?

La Sofidep, propose un prêt au secteur primaire pour toutes les formes de société exerçant leur activité dans le secteur :
- A partir de 1 million F CFP, 10% d’apport.
- Financement de 25% à 70% du recours au crédit total, systématiquement associé à un crédit bancaire pour les projets supérieurs à 10 millions F CFP ou pour les entreprises créées depuis plus de 5 ans.

En savoir plus Prêt au Secteur Primaire

Newsletter

Pour recevoir notre actualité par email...