L’exportation : s’ouvrir à tous les marchés !

Avant tout et comme pour tout projet d’entreprise, il faut monter votre dossier de façon détaillée et minutieuse pour avoir une meilleure vision de ce que pourrait être votre activité.

QUELS SONT LES ÉLÉMENTS À PRÉPARER AVANT DE SE LANCER ?

1. Evaluez votre potentiel à l’exportation
Le diagnostic export sert à mettre en avant vos points forts et vos points faibles à l’export.
Avant d’établir une stratégie d’exportation, il est important de se poser les bonnes questions :
o Mon outil de production est-il correctement dimensionné ?
o Mes moyens humains et financiers suffisent-ils ?
o Mes produits sont-ils réellement exportables ?
o Quelles sont mes compétences à l’export ?
Par la suite, si votre diagnostic export est concluant, vous pourrez alors aller plus loin avec l’élaboration d’un plan export : https://www.ccism.pf/sites/default/files/docs/ccism-guide-export-cn23.pdf

2. Sélectionnez/ prospectez un marché cible
Grâce à de la documentation, à la participation à des salons ou bien au travers de voyages d’affaires dans le pays, votre prospection de marché peut s’avérer être longue et coûteuse mais bénéfique pour la concrétisation de votre projet. Elle doit être planifiée (définition des actions à accomplir, hiérarchisation des tâches, etc.), budgétisée et doit intégrer une dimension interculturelle.

Quel pays choisir en priorité ?
Important : Avant d’exporter ou de prospecter, il vous faut vous renseigner sur les différentes règles d’importation du pays ciblé, à savoir :
o La réglementation sanitaire, phytosanitaire,
o La réglementation d’étiquetage,
o Les normes de sécurité et d’emballage,
o Les formalités douanières, les droits de douanes et restrictions (taxes, quotas, etc.),
o Les formalités bancaires.

3. Adaptez votre produit
Pour être sûr que votre produit puisse être vendu à l’export, vous devez vous assurez qu’il réponde aux exigences et aux attentes des consommateurs :
o Etiquetage
o Design
o Marque
o Nom
o Conditionnement
o Emballage
o Norme
o Qualité
o Prix

4. Préparez vos formalités à l’exportation
Choisissez votre mode de transport et renseignez vous sur les modalités administratives et douanières comme les types d’exportations possible et le dédouanement par F.E.N.I.X.
La CCISM vous aide dans vos démarches : https://www.ccism.pf/la-ccism/exporter

5. Publiez, diffusez... communiquez !
À nouveau pays, nouvelle culture et nouvelles valeurs. Aussi, ce qui constitue un levier sur notre territoire peut s’avérer un frein ailleurs. D’où la nécessité de prendre en compte les modes de consommation locaux et d’adapter votre communication. Rappelons qu’Internet demeure la vitrine idéale pour développer une dimension internationale. Un site web décliné en plusieurs langues est facilement adaptable aux pays ciblés pour gagner en notoriété.

Pour en savoir plus sur les bonnes pratiques, la CCISM mets à votre disposition un ensemble de « Case Study » et d’analyses à découvrir ici :
https://www.ccism.pf/sites/default/files/docs/ccism-polynesie-ouvrages-en-consultation-au-cdi.pdf

COMMENT FINANCER MON ACTIVITÉ À L’EXPORT ?

La Sofidep, propose un prêt à l’export disponible pour les TPE / PME créées depuis plus de 1 an et qui souhaitent financer des dépenses liées au développement de l’activité à l’international et notamment les investissements immatériels, corporels à faible valeur de gage, et l’augmentation du besoin en fond de roulement.

MONTANT DU PRÊT (Taux d’intérêt – 4.5% l’an fixe)
- De 1 à 5 millions F CFP, 10% d’apport.
- Au-delà de 5 millions F CFP, accord bancaire ou apport en fonds propres d’un montant au moins équivalent.

CIRCUIT D’INSTRUCTION
Le dossier de demande doit être pré-examiné par la CCISM qui en aura validé le principe et le projet au sein du service international.
Contact : international@ccism.pf
Tél : 40.47.27.60

Plus d’informations :
https://www.sofidep.pf/developper-mon-entreprise-pret-a-l-export

ou

https://www.sofidep.pf/contact

Newsletter

Pour recevoir notre actualité par email...